A découvrir à proximité du lac

 

10067-0-salersvue-generale-df

Salers : cette cité médiévale, classée parmi les plus beaux villages de France, est incontestablement la perle du Cantal. Ses maisons, ses places, son atmosphère et le soin apporté à la conservation de l’ensemble sont admirables.
La richesse du patrimoine de la ville s’explique par son histoire. Dès le 10ème siècle, un château fut bâti pour sécuriser la région. Les habitants du village venaient s’y réfugier mais leur sécurité n’était pas absolue. Au 15ème siècle, le roi autorisa donc la fortification de Salers dont l’importance ne fit que croître. Ainsi, en 1564, on y transféra le baillage de la haute-Auvergne. L’arrivée des magistrats entraina la construction de nombreuses maisons luxueuses : La maison du baillage (15ème siècle), la Maison de Bargues, la Maison de la ronade, la Maison des Templiers et son musée d’art et de traditions populaires. C’est ainsi que Salers prit son visage actuel.

 

IF

N’oublions pas que le petit village de Salers a donné son nom à l’une des plus belle races bovines qui elle méme a donné son nom à un fromage «le Salers». Vêtue d’une flamboyante robe acajou et couronnée de cornes en forme de lyre, la «Vache Salers», race améliorée par Tyssandier d’Escous est reconnaissable entre mille, et indissociable des pâturages de la haute- Auvergne.

 

auzers

Château d’Auzers : Au Château d’Auzers, le visiteur entre réellement dans la vie d’un château qui est resté depuis des siècles une demeure familiale. A cet emplacement existait un édifice datant du Haut Moyen Age. L’actuel château fut bâti entre les 14emes et 15emes siècles. Ses mâchicoulis, ses deux tours rondes à poivrière qui le ceinturent fièrement, ses superbes fresques murales qui ornent ses salles et ses plafonds à la française, font de cet édifice l’un des plus caractéristiques de Haute-Auvergne.

 

bort

Le barrage de Bort les Orgues : Bort les Orgues est encore, malgré bien des replis, un haut lieu de la tannerie. Si Bort n’est pas cantalienne mais corrézienne, nul ne peut échapper au panorama grandiose que nous offrent les orgues basaltiques. Cependant, une visite du barrage s’impose. EDF y est l’un des pionniers du tourisme industriel. Les aménagements du site de Bort sont spectaculaires, spécialement les acheminements d’eau vers l’usine électrique par conduites forcées.

 

 

val

Le château de Val : La mise eau de la retenus de Bort, dans les années 50, a singulièrement mis en relief la position du château de Val. Qui se trouve aujourd’hui situé sur une île reliée à la rive cantalienne par une digue. Cette particularité ainsi que l’architecture spectaculaire du château (six tours »en poivrière ») et de sa chapelle font de Val l’un des sites majeurs du Cantal. Si sa construction remonte au XVe siècle, elle s’établit sur une position bien plus ancienne. Son caractère esthétique a séduit jusqu‘aux cinéastes, puisque Jean Marais y joua une scène célèbre du Capitan où il escalade notamment la paroi à l’aide de son poignard).

photo_cantal_montagne_058

Le Puy Mary et le Col du Pas de Peyrol : Un des meilleurs aperçus du volcan du Cantal qui peut être atteint très facilement en voiture. En effet, les étonnantes routes du Pas de Peyrol mènent le visiteur jusqu’à 1582 mètres. Ces trois voies, les plus déclives du Cantal, l’une venant de Salers et de la vallée du Mars, l’autre venant de Murat par la vallée de la Santoire et la dernière venant d’Aurillac en remontant la superbe vallée de Mandailles, offrent des vues magistrales sur les monts. Nulle part ailleurs dans le Massif Central, on ne va aussi haut en voiture. L’accès à ce col est en général fermé d’octobre à avril en raison des chutes de neige et du verglas. On dit que, dès l’Antiquité, gaulois et romains empruntaient déjà ce passage (tout comme un autre col au sud du Plomb du Cantal). Quelques rudes constructions y sont installées, et de là, un sentier aménagé mène en une demi-heure au sommet du célèbre Puy Mary, à 1787 mètres. Cette montagne et, dans sa partie la plus élevée, très spectaculaire car elle forme une véritable pyramide verte. Un point de vue étonnant récompense l’effort des plus courageux et dans certaines conditions exceptionnelles d’éclairage, il est possible d’apercevoir le Mont-Blanc. Les abords du Puy Mary bénéficient actuellement d’une bienveillante attention. L’afflux de visiteurs avait, depuis quelques années, raviné les pentes sommitales et gravement mis en péril l’aspect du puy. Un classement « Grand Site de France » a permis de mettre en œuvre des travaux de remise en état du site et du sentier d’ascension.

Les commentaires sont fermés